jours 62 à 64 Chavanay – Saint Genix sur Guiers

Jour 62) Je dédicace la photo de ce jour à la famille Gratien-Cherbero qui a soutenu cette merveilleuse journée (étape Chavanay – Revel Tourdan). Ce sont Abdel et sa fille Lina qui tiennent mon bâton pour l’occasion.
Outre le fait que la météo fût très belle, deux rencontres totalement inattendues illuminèrent cette journée.
Je suis parti de Chavanay vers 7h30 après un succulent déjeuner en compagnie d’Annie.
Ma marche débuta par la traversée du pont du Rhône ce qui me projeta dans le département de l’Isère.

resized(1)(1)resized(1)(7)resized 3

C’est dans un petit village vers 10h30 que j’ai rencontre Abdel. Je passais à côté d’une maison lorsque le propriétaire m’aborda et me proposa spontanément un thé. Ce propriétaire, c’est Abdel Jebahi. Ce n’est pas tant son palmarès de sportif Français de très haut niveau que je retiendrai que le souvenir d’un homme simple pour lequel hospitalité, partage et accueil ne sont pas de vains mots. Alors que notre rencontre et le moment passé avec lui avaient déjà été un don du ciel, il n’a de plus pas prétendu me laisser partir sans m’offrir des provisions pour la route. Je le remercie infiniment pour notre échange et cette rencontre restera sans aucun doute un moment fort de mon parcours sur le sol français.

C’est après m’être reposé et avoir pris une collation bien méritée devant les étangs de Prat (situés à seulement quelques centaines de mètres de mon trajet) que je fis la deuxième rencontre surprenante de cette journée.
J’avais décidé de tracer au plus court en ne suivant pas le GR 65, mais en prenant une route départementale. C’est le long de cette route que j’ai croisé un panneau « château de Bresson, monument historique ». J’ai tout d’abord passé ma route et puis suis revenu sur mes pas. La suite vous prouvera que c’est souvent en prenant un chemin de traverse que l’on fait les plus belles rencontres.
Je suis donc arrivé au Château et fût directement reçu par Hughes de Luzy, le châtelain, un peu surpris de mon apparition. Et la magie de ce chemin opéra pour la deuxième fois de la journée. Après avoir savouré deux verres de jus d’orange en discutant dans la cuisine, j’ai une droit à une visite individuelle et passionnante du château. Ce château dont les bases sont une place forte du 13ème fût érigé vers 1510 et appartient depuis sans discontinuité aux descendants de cette famille ( ce qui en fait une exception). Vous trouverez deux photos du château dont de l’âtre des cuisines de l’ancienne place forte.
Ces deux rencontres tombèrent comme deux cadeaux du ciel☺.

le grand lemps 2(1)resized 5

resized 4resized 10

le grand lemps 6revel 1

revel 2le grand lemps 2

 

resized 9(1)

Jour 63) Je dédicace la photo de ce jour à Clémence qui a soutenu cette journée ( étape Revel Tourdan – Le Grand Lemps).
C’est Patrick, un pèlerin suisse qui tient mon bâton pour l’occasion. Je n’ai rencontré Patrick que vers 16h devant le gîte qui allait m’abriter pour la nuit. Je n’ai en effet rencontré que deux autres pèlerins au cours de cette journée. C’était un couple d’américains de Boston, mais n’ayant pas eu la présence d’esprit de leur présenter mon bâton pour la photo, ils ne pouvaient figurer comme dédicace du jour.
Patrick voyage en compagnie de son ânesse Martina qui est immobilisée car s’étant blessée, elle nécessite des soins avant de pouvoir repartir. Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de la photographier car elle était hébergée directement chez le vétérinaire dont les installations se trouvaient à plusieurs kilomètres de mon gîte.
Cette journée fût calme et reposante. La pluie qui était sensée être abondante cette journée ne se manifesta qu’en faible quantité et en de très rares occasions ce qui suffit à me mettre de très bonne humeur. Il en faut en effet vraiment peu pour contenter un homme qui marche ☺.
J’ai passé une soirée délicieuse en compagnie de Line, son mari ainsi que 4 pèlerins suisses et français (Urs, Michael, Gérard et Patrick).

le grand lempsle grand lemps 1

Jour 64) Je dédicace la photo de ce jour à un donateur anonyme qui a soutenu cette étape (Le Grand Lemps – Saint Genix sur Guiers). C’est Michael, un pèlerin Suisse qui tient mon bâton pour cette occasion. J’ai vraiment eu un très bon contact avec ce pèlerin qui est sur le chemin pour la deuxième fois. Je regrette parfois vraiment de ne pas pouvoir aller dans le sens normal …

saint Genixrevel du jour

Au niveau météo, la journée de ce jour a été la copie conforme de celle d’hier. La pluie attendue n’est jamais arrivée selon les prévisions et j’ai même été récompensé de quelques très belles éclaircies. Ce n’est qu’en arrivant à mon étape que l’eau s’est mise à tomber en trombe☺.
Ce matin, nous étions sortit du gîte à quatre vers 8h30 et j’ai eu un plaisir infini à marcher avec 3 autres pèlerins même si cela ne fût que pour quelques minutes. Dans ces moments, je me rend compte avec évidence que le choix de marcher seul et à contre sens est absolument et totalement contraire á ma nature profonde ☺. Je suis une sorte de saumon de ce chemin…
Dans le petit village de Virieu, J’ai réussi à faire ouvrir une galerie d’art juste pour moi, ce qui m’a donné l’occasion d’avoir une charmante conversation avec Victoria, la maîtresse des lieux.

le grand lemps 4le grand lemps 5(1)
A peine avoir quitté le village, une voiture s’est arrêtée à ma hauteur et le chauffeur me proposa de m’emmener. J’ai bien entendu été obligé de refuser, mais quand la voiture redémarra après quelques minutes de discussion avec Daniel son chauffeur, j’étais l’heureux possesseur d’un sac de cerises et d’une barre de chocolat suisse 😏
Dernière chose, en passant le pont sur le Guiers entre Aoste et Saint Genix, j’ai quitté l’Isère pour entrer en Savoie
Mes accueillants jacquaires de ce soir s’appellent Gérard et Monique.
A bientôt pour de nouvelles aventures ☺.

7 réflexions sur « jours 62 à 64 Chavanay – Saint Genix sur Guiers »

  1. Cher Michel,

    Après le bar de la Licorne, l’anesse & le saumon… C’est au minimum trente millions de « nouveaux » amis que tu rencontreras d’ici la fin de ton passionnant voyage ;-)… Heureux de savoir que tu n’auras eu que fort peu de pluie… & bonne continuation 🙂

  2. Cher Michel,
    je sais combien nourrir ce blog n’est pas de tout repos (ou plutôt empiète sur tes heures de repos) mais qu’est-ce qu’il est bon de te lire. Merci pour ton juqu’au boutisme !
    bises. Damien

  3. Salut Mich, ravi de voir que tu n’étais pas perdu, après ces 3 jours sans ma nouvelle série … la rançon de ta gloire. toujours merveilleux. Profite. a+ jp

  4. Cela ne me surprends pas qu’en croisant ce phénomène, si vous etiez rester un peu plus longtemps vous aurez eu droit a un petit couscous mixé a l’excellente humeur de ce BONHOMME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.