Chapitre 3 : kfar Uriya – Acco

resized195

resized1109
Après une courte nuit dans notre très confortable chambre d’hôtes á Kfar Uriya, nous sommes partis au petit matin pour la dernière mais longue étape de 35 km (et 700m de dénivelé) pour rejoindre Jérusalem. Et quelle belle étape : Grâce aux conseils avisés de notre hôte Amit, nous avons échappé á la monotonie des routes asphaltées et parcouru la plupart de la distance sur des sentiers en zone boisée.
Nous nous sommes arrêtés en cours de route dans le kibboutz Tzuba á l’entrée duquel (cfr photo) nous avons reçu un accueil charmant ( on nous a offert pommes, café, chocolat).
Nous avons ensuite longé une colline bordée de plaques commémoratives (cfr photo).
Malgré la halte récupératrice dans le kibboutz, j’ai dû puiser dans mes réserves pour arriver á Jérusalem. Il faisait en effet une chaleur étouffante et je ne me suis jamais réellement acclimaté. Heureusement qu’une pompe d’essence Milky et ses frigos remplis de boissons fraiches nous attendait quelques kilomètres avant « Jaffa Gate » qui marque l’entrée dans la vieille ville et la fin de mon parcours officiel de pèlerin 🙂. C’est précisément à 15h13 que nous avons franchi cette porte.
Les deux jours qui suivirent furent consacrés á la visite de cette ville fascinante et des quartiers qui la composent. Ce qui frappe ici, c’est la grande ferveur religieuse (cfr photos). Certains pèlerins sont d’ailleurs touchés par ce qu’on appelle « le syndrome de Jérusalem » et perdent véritablement la tête. Des gens du monde entiers se concentrent ici pour prier et ressentir le sacré.
Même si on ne ressent pas de tension, les nombreux checkpoints aux entrées et sorties des différents quartiers, la présence policière et militaire en masse rappelle que le calme n’est ici qu’apparent et n’est possible que grâce a la prévention et aux contrôles systématiques.
Nous avons assisté le deuxième jours a un événement qui confirme le caractère « borderline » de Jérusalem. Nous étions en train de nous promener sur l’esplanade des mosquées lorsqu’un groupe d’une trentaine de juifs sont entrés escortés par des policiers et militaires et se sont promenés sous bonne garde dans ce lieu normalement réservé aux musulmans (cfr photo). Cela fût bien sûr considéré par ces derniers comme une provocation et les nombreuses femmes présentes devant une des mosquées se mirent á crier « Allah Akbar ». Ce fût le seul moment de tension réellement palpable de notre séjour.
Il faut cependant préciser que ces quartiers ne sont pas des ghettos. Les marchands et commerçants arabes ont envahis de nombreux quartiers de la ville, des juifs passent librement et en nombre dans le quartier musulman, des visiteurs du monde entier et de toute appartenance religieuse passent de quartiers en quartiers. Aucun quartier n’est totalement cloisonné.
Ce qui frappe aussi directement un habitant du village paisible de Braine-le -Château, c’est la présence de nombreux hommes armés. Et ce ne sont pas que des militaires ou policiers, mais aussi de nombreux civils qui portent revolvers ou fusils automatiques (cfr photo).
C’est depuis la ville de Saint Jean d’Acre que je vous écris ce compte rendu. Nous avons en effet quitté Jérusalem, Luc a pris son vol retour il y a deux jours et je termine mon séjour en Israël par la visite de cette ville qui regorge de monuments remarquables, témoins d’une histoire si riche et du passage de tellement de pèlerins en route vers la Terre Sainte. J’ai trouvé que c’était un endroit idéal pour terminer mon long périple.
Je ne peux pas conclure cet avant dernier compte-rendu sans remercier Nathan (cfr photo), un des employés de mon hostel à Tel Aviv pour sa disponibilité et le temps qu’il a consacré à me faire connaître son pays et bien entendu mon ami Luc pour ces quelques jours passés ensemble. Même s’il n’est pas homme à se plaindre, je suis convaincu que ce ne fût pas facile et que les nombreuses ampoules aux pieds lui rappelleront nos longues marches pendant encore quelques jours. Merci mon ami🙂.
Je vous dis à très bientôt pour mon dernier courrier.
Dans 24h je serai dans le vol Brussels Airlines á destination de BRUXELLES🙂.

resized1106resized1105

 

resized1103resized1117

resized1115resized1114

 

resized1121resized1122

resized1107resized1110

resized1129resized1119

resized1111resized1113

 

resized1118resized1127resized1101

 

resized197resized1123

 

resized1112resized1116

6 réflexions sur « Chapitre 3 : kfar Uriya – Acco »

  1. Michel , merci pour toutes tes réponses personnalisées à nos commentaires tout au long de ton aventure. Depuis 6 mois, j’avais pris un petit rituel en fin de journée, à savoir: vérifier si t’avais des nouveaux ‘post’ , avant de fermer mon pc ! J’avais ainsi l’impression de partager un peu ton expérience grâce à ta générosité. Je gardais alors en tête les photos de ton exploit du jour, pendant la route de mon retour à mon camp de base à moi. Demain ce sera le blog du passé. Mais j’ai comme l’impression qu’on aura bien vite envie d’un long debriefing … Encore bravo. La messe est dite. Demain … soirée foot parmi les tiens. Amen

  2. Bon…ben …..voilà……cela se termine et cela fait un effet très bizarre…..
    même si cela s’est fait de derrière un écran de pc…..je termine aussi ce périple avec toi.
    Fini les vérifications journalières pour voir si il y avait un nouveau post……fini en partie de rêver et de « souffrir » un peu à tes côtés dans les moments difficiles mais…..
    quelle joie d’avoir pu, grâce à ces nouveaux moyens de communication, durant des mois parcourir un bout de terre autrement que ce que l’on voit d’habitude et par moment aussi avoir craint pour toi et que ce projet n’aboutisse pas.
    C’est donc avec un pincement au coeur que je te remercie pour cette étape de Vie que j’ai pu vivre auprès de toi mon cousin.
    Porte toi le mieux du monde et puis…..bon « atterrissage » à Braine et retour à une vie plus « classique ».
    Bises
    Bernard

  3. Dear Michel,

    I guess we met in the end of this May in Saint Julien, while you were walking down to Chavanay, I was cycling up to Montfucon en Valley. I’m Leander, the cyclist from Germany (cycling to San Sebastian and walking to Santiago/Finisterre)

    I watched your blog from time to time although my French is not really good and was glad to see you healthy coming closer and closer to your goal in Israel. By accident I met last week a guy from Spain who startet walking in August from the North Kap, trying to reach his home country sometime next year. Thus, he’s doing the way in winter times now. The crazy guy reminds me on another crazy guy 🙂 and therefore, after a long time, I had to look for your progress again – and was very impressed to see, that you reach Isreal in the beginning of October. I remember something you told me about the mid of November?

    So, I guess everything is fine with you, hope you did the huge step coming home, trying to figure out what you are back home in a kind of day life, and would be glad hearing from you.

    Frohe Weihnachten – Merry Christmas – Feliz navidad – Joyeux Noël à toi et à toute ta famille

    Leander

    1. Hi Leander,
      Sorry for this late answer. I remember you very well, I arrived finally in Jerusalem the 2 october with my best friend and i stopped there. My original goal was Aqaba in Jordan, but i miss my family to much and it was still to hot in the desert to walk alone . I hope that you arrive safe in Santiago and i wish you a beautiful year 2017.
      Michel

      1. Hi Michel,
        thanks for your answer. I’m glad you did your decisions and returned well back home. I can imagine that it was pretty hot this time crossing the desert.
        I spent one of my greatest times travelling last summer and arrived safely on June, 10th in San Sebastian. After four days resting in this beautiful city I packed my bag and shoes, started to walk Camino Frances and finished in Finisterre July, 24th.
        Thank you for sharing a short moment of my journey and all the best for your year 2017!
        Leander

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.