Chapitre 3 : Rome – Buonalbergo

resized(1)(43)resized(1)(12)

Voila presque deux semaines que j’ai quitté Rome et que je n’ai plus rien posté sur mon blog. Je voulais que vous sachiez que tout se passe bien, je continue mon petit bonhomme de chemin sur le sol italien. Au moment d’écrire ces lignes, je suis à Celle di San Vito, un petit village situé à quelques pas des Pouilles entre les côtes de la Méditerranée et de l’Adriatique.
Depuis mon dernier message, et cela quel que soit parfois le prix à payer, il n’y a pas eu un seul jour où je ne me suis pas dit que ce voyage était un vrai privilège.
Quelle expérience rare en effet que de fouler á la simple vitesse de ses pieds une terre si riche en histoire et patrimoine. J’ai peu de souvenirs de mes cours de latin et de l’histoire romaine, je ne suis pas un grand fervent de musées, mais Rome et ses alentours sont un vrai musée à ciel ouvert. S’il n’y avait pas cette chaleur suffocante et les ‘touristes’, ce serait presque la ville ideale☺.

resized(1)(13)resized(1)(18)

Vous trouverez ci-dessous un résumé imagé de ces deux dernières semaines.

1. Rome marque une nouvelle étape de mon parcours. Je quitte en effet la Via Francigena du nord pour entamer ma descente vers Bari. Cette voie promet d’être beaucoup plus calme ce qui ne me réjouit qu’à moitié. Si j’aime en effet marcher seul, j’ai beaucoup de plaisir à partager mes soirées avec des pèlerins. En annexe une photo du dernier repas pris dans le monastère qui m’abrita à Rome. J’y ai rencontré Marie-Martine, une pèlerine française qui part aussi pour Jérusalem, mais pas exactement à la même vitesse et par la même voie que moi😢.

resized(1)(4)
2. Après la séparation avec Maxime et Marc, j’ai passé deux jours à Rome afin de prendre un peu de repos et faire quelques emplettes. Un de ces objectifs était de trouver des laisser passer pèlerins pour mon plus jeune fils Noé  et son ami Victor qui allaient me rejoindre quelques jours plus tard. Après avoir passé environ 2 heures de recherche, on m’a annoncé que le seul endroit où je pouvais m’en procurer était le monastère où je logeais depuis mon arrivée à Rome !!!.
3. Mon jour de visite dans Rome fût bien rempli. J’adore cette ville et si le contexte avait été différent, j’aurais aimé pouvoir y passer plus de temps (deux photos en annexe)

resized(1)(14)resized(1)(3)
4. J’ai quitté Rome pour une longue mais riche étape de 43km qui m’a fait passer par la magnifique Via Appia Antica, le village de Castel Gondolfo et son très beau lac, le pittoresque village de Nemi pour arriver finalement au séminaire Don Orione á Velletri ou j’ai rencontré Christof un pèlerin suisse avec lequel j’ai marché quelques jours.

resized(1)(5)resized(1)(6)

resized(1)(26)resized(1)(23)

5. Le lendemain, belle étape champêtre avec passage au bord d’un très joli petit lac. Le seul passage vraiment difficile de la journée fût un petit km à parcourir dans un champ dépourvu de sentier avec ronces, chardons et herbes hautes (il nous a déjà fallu environ 30 minutes pour découvrir le petit pont donnant sur le champ!!! ). J’avais heureusement un pantalon long, ce qui n’était pas le cas de Christof.

resized(1)(17)resized(1)(11)
6. Départ solitaire vers 5h30 du Sanctuario Madonna del Soccorso de Cori (Christof n’avais en effet plus le courage de monter la terrible côte pour y accéder et a logé dans un B&B de la vieille ville). Je ne regrette cependant pas mon choix, j’ai en effet reçu un très bon accueil de la petite communauté qui occupe cet immense sanctuaire. (trois jolies vues entre Cori et Sezze dont une d’un cheval en liberté qui m’a bien suivi sur le bitume pendant 400 mètres. Un chien, passe encore, mais je ne saurais pas quoi faire d’un compagnon aussi imposant☺).

resized(1)(16)
7. La plus grosse et belle chenille rencontrée depuis le début de mon périple.

resized(1)(20)
8. Juste avant d’arriver dans le centre de Sezze, j’ai rencontré cette charmante vieille dame qui après m’avoir offert une bouteille d’eau fraiche m’invita chez elle, me proposa de délicieux gâteaux aux mûres (plus une ration pour la route) et une bière, le tout en taillant une bavette que rien, pas même mes désespérés « capisco un po italiano » ne semblait vouloir arrêter. C’était cependant de bon cœur ☺. Je suis arrivé au centre de Sezze une bonne demi heure plus tard ou, ayant retrouvé Christof, nous étions conduits en voiture par un prêtre péruvien dans notre B&B.

resized(2)(21)
9. Le lendemain fût marqué par deux événements significatifs. Retour tout d’abord de la pluie qui n’avait pas été annoncée et qui nous obligea à nous abriter un long moment (2 photos). Grosse déconvenue ensuite à Fossanova. Nous avons en effet attendu deux bonnes heures pour rien. Nous étions en effet presque certains de pouvoir être accueillis pour la nuit dans la magnifique abbatiale et son cloitre (photo), mais le préposé polonais n’eut visiblement pas assez pitié de nous et nous renvoya sur la route à 15h15. Il ne nous restait pas d’autre solution que de rejoindre Terracina (21km plus loin). Il était environ 21h quand nous avons franchi la porte de la chambre qui allait nous abriter les deux nuits suivantes (Christof souhaitait en effet se reposer un jour et moi je devais attendre l’arrivée tant espérée de ma famille).

resized(1)(22)resized(1)(25)

10. Belle journée de repos le lendemain dont j’ai profité pour aller visiter Sperlonga et profiter une bonne heure de sa plage et ses eaux limpides ☺ (deux photos)

resized(1)(27)resized(1)(28)
11. Quelques journées de vacances en famille, le plaisir incomparable de faire quelques étapes avec Noé et Victor, nuit passée dans le beau monastère de Fondi, quelques bières bien méritées partagées et tellement bien présentées par Sophie, extraordinaire panorama pris du haut de Gaeta, vue de notre terrasse sur le Vésuve…

 

resized(1)(38)resized(1)(33)

resized(1)(37)resized(1)(31)

12. Ce sont deux jeunes qui sont arrivés en Italie, mais ce sont deux pèlerins qui m’ont quitté hier après un peu moins de 100km parcourus en 4 étapes sous un soleil de plomb. Les surnommés Bobbers et Gaucher ont gagné courageusement leurs photos avec mon bâton et leurs signatures sur la protection de mon sac à dos ☺. Ils me manqueront (et Sophie aussi bien sûr)…

resized(1)(36)resized(1)(34)

resized(1)(32)resized(1)(39)

resized(1)(1)resized(1)(42)
13. C’est avec peine que j’ai vu partir la voiture et dû reprendre ma longue route😢 tout seul.

resized(1)(7)resized(1)(40)

14. Photo d’Antonio et Fernanda (hospitaliers de Buonalbergo) et d’une très jolie maison prise dans le centre historique du village.

resized(1)(15)resized(1)(44)
A bientôt pour de nouvelles aventures…

4 réflexions sur « Chapitre 3 : Rome – Buonalbergo »

  1. Merci beaucoup Michel pour ta manière de dire et d’écrire tes aventures. Tes commentaires valent de l’or et révèlent surtout ton courage, ta ténacité et ta joie d’avancer !!
    Bravo à Noé et son copain et bravo à Sophie !!

    1. Coucou Sandrine,
      Ce qui me désespère un peu, c’est que même si je me donne á fond, je serai pas la pour boire quelques bières en bonne compagnie le 15 août ☺ . J’espère que vous en boirez une á ma santé.
      Michel

  2. Magnifiques photos et merci de nous faire partager cette belle aventure avec toi et les autres pèlerins ou amis et famille. Bonne continuation sur les routes du sud🚶👏💪👄

  3. merci Michel pour toutes ces belles photos et les commentaires pleins d’humour.
    bravo aux garçons , les voilà pèlerins !!
    je suis très heureuse d’avoir à nouveau de vos nouvelles , et j’ai des fourmillements dans les jambes qui ne demandent qu’à repartir sur les chemins; mais ce n’est pas pour cette année, malheureusement.
    Bonne continuation et encore de belles histoires à nous raconter.

    Evelyne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.