Jour 91 : Lucca – San Miniato Basso

Je remercie la famille Crommelynck pour son soutien á cette éprouvante mais mémorable étape entre Lucca et San Miniato Basso. C’est Leonardo, un pèlerin espagnol (parti de Lucca avec son épouse) qui tient mon bâton en guise de remerciement.

resized(1)(259)resized(1)(266)resized(1)(270)

Il y a des étapes qui sont riches en rencontres, d’autres qu’on apprécie pour les paysages ou le patrimoine et puis il y a celles dont on se souvient parce que l’on a dû puiser dans ses réserves. Celle-ci fera sans conteste partie de cette dernière catégorie.
L’étape théorique du guide prévoyait environ 19km, mais mon souhait quasi permanent de prendre de l’avance sur mon planning m’a poussé à faire un choix plus ambitieux. Je suis donc parti ce matin en prévoyant de rejoindre San Miniato Basso, soit une étape d’environ 42km. Le trio (Matteo, Giorgio et moi) a donc quitté Lucca vers 6h45 en admirant une dernière fois la ville encore endormie.

La première partie de la journée se passa sans encombre. Nous avons marché chacun à notre rythme et avons rejoint le village d’Altopascio vers 11h (cfr photos). Nous y avons fait une pause nourriture et sieste pour certains (cfr photo)…

resized(1)(271)resized(1)(272)

C’est l’après-midi que les choses se sont compliquées. Après être partis ensemble sur la Via Francigena, mes deux coéquipiers ont décidé de poursuivre par la route. Comme j’avais apprécié le parcours agréable et surtout ombragé de la Via Francigena, j’ai décidé de continuer par cette voie, mais il me restait encore environ 20 km et seulement un petit ½ litre d’eau. C’est à ce moment que le chemin commença à monter et serpenter dans une trouée de feuillus de petite taille (justes assez hauts pour empêcher tout souffle de vent et assez étroits pour créer un effet « de serre » ). Quand je suis sorti de cette partie qui devait faire 3 à 4 km, j’ai atterri dans des zones soit inhabitées, soit industrielles, soit urbaines mais sans aucun bars ou commerces ouverts (avec mes réserves d’eau qui avaient fondu). J’espérais trouver de quoi me désaltérer à Santa Croce, mais le dimanche en pleine heure de sieste, j’ai vite déchanté. Je dois ma réhydratation à une porte ouverte sur une sympathique famille italienne qui m’offrit 1,5 litre que j’ai bu sans difficulté avant d’arriver à San Miniato Basso.
Ce fût une étape durant laquelle je vous avoue avoir été obligé de pousser un peu dans la zone rouge. Heureusement que mon corps réagit plutôt bien aux grosses chaleurs (31 degrés prévus à l’ombre) et que j’ai acquis depuis 3 mois une assez bonne résistance dans les étapes de long cours ☺…
La fin de journée fût très agréable : après une douche fraiche bien méritée et un très bon kebab, j’ai assisté tout seul (malgré 2 belges présents dans l’ostello ) à notre victoire 4-0 dans une Pizzeria proche de notre gîte.

resized(1)(274)

A bientôt pour de nouvelles aventures …

resized(1)(269)resized(1)(276)

resized(1)(273)resized(1)(267)

4 réflexions sur « Jour 91 : Lucca – San Miniato Basso »

  1. Salut Michel,
    j’ai l’impression que ça fait une éternité.
    Quelle étape aujourd’hui et quelles étapes … ça m’a l’air chaud … c’est le cas de le dire !
    on se fait un petit call un de ses jours. Je pars en vacances vendredi avec mes enfants.
    je t’embrasse
    Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.