Jours 83 & 84 Chiaravalle della Colomba – Sivizzano

resized(1)(180)resized(1)(152)

resized(1)(172)resized(1)(189)

 

Je remercie Gaël et Gi pour leur soutien á l’étape 83 entre Chiaravalle della Colomba et Costa Mezzana et Maude pour son soutien à l’étape 84 entre Costa Mezzana et Sivizzano. Ce sont respectivement Alberto & Stefania et Federica qui tiennent mon bâton pour les remercier.
J’ai rencontré Alberto et Stefania sur une piste cyclable en quittant Fidenza. Ils ont fait le pèlerinage de Compostelle il y a deux ans et marchent de temps en temps sur la Via Francigena. Ils étaient tout heureux de rencontrer pour une fois un pèlerin de Jérusalem☺.
Federica fût une des belles rencontres de l’étape 84. Je m’étais arrêté pour boire un capuccino dans le village de Medesano lorsqu’elle me questionna en anglais sur l’origine de mon pèlerinage. Quand je lui dit que je venais de Compostelle, ses yeux s’illuminèrent. C’est son grand rêve et il n’est pas impossible que notre rencontre l’aie décidée☺à faire le pas. J’ai à nouveau quitté le café sans devoir payer la note😏. Il faut que je me souvienne de tous ces noms lorsque j’arriverai à Jérusalem …
Je profite de l’occasion pour envoyer de gros bisous et une photo de schtroumpf cadeau spécialement dédicacée à Maude ma filleule qui fête son anniversaire le 19 juin.

resized(1)(174)

Jour 83) Après une nuit de sommeil qui fût courte mais réparatrice, j’ai quitté mon gîte à 7h tapante. La météo est toujours belle et c’est donc plein d’entrain que je suis parti pour une nouvelle étape. Mon premier ravitaillement dans la boulangerie d’un petit village fût l’occasion d’une photo de famille avec toutes les serveuses et clients présents. J’ai attendu le calme du cloitre d’une autre petite abbatiale pour prendre ma première collation.
J’avais oublié de vous dire qu’il y a un pèlerin français qui se rend à Jérusalem qui marche avec seulement 5 jours d’avance sur moi. Il s’appelle Noël et j’espère bien réussir à le contacter avant Rome. Ce serait pour moi l’occasion d’avoir un avis avisé sur mon choix d’itinéraire.
Un peu plus tard dans la journée j’ai fait la rencontre de Paolo, un fervent catholique qui m’a promis de prier pour ma sécurité et la réussite de mon projet😏 (cfr photo)
C’est vers 11h que je suis arrivé dans la ville de Fidenza qui est particulièrement réputée pour la beauté de sa cathédrale que je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de contempler pour cause de rénovation. J’ai dû me contenter d’une bâche avec représentation.
C’est après avoir dégusté une vraie glace italienne et fait un tour dans la vieille ville que j’ai repris mon bâton de pèlerin pour atteindre Costa Mezzana (11km plus loin). En arrivant en vue de ce village, je suis tombé sur deux pèlerins italiens (Giorgio et Matteo) avec lesquels je passerai la nuit dans l’ostello pellegrini. Ce sera l’occasion d’apprendre quelques mots d’italien complémentaires.
Je vous ai glissé une photo d’un parking qui illustre parfaitement le proverbe « joindre l’utile à l’agréable ». Le toit est en effet composé exclusivement de panneaux solaires.

resized(1)(160)
Jour 84) Ce matin, j’ai quitté le gîte de Costa Mezzana vers 7h et par la même occasion mes deux acolytes. Comme la météo était encore au beau fixe, j’ai essayé de trouver un petit coin agréable pour prendre mon petit déjeuner. Ce fût la petite plaine de jeux du village de Cella qui me servit de salle à manger (le chant des oiseaux en plus).
C’est un peu plus tard, dans le village de Medesano que j’ai fait ma première erreur de parcours, ce qui me fit rencontrer á nouveau mes amis pèlerins qui marchaient en sens contraire (je ne m’explique néanmoins pas comment ils étaient arrivés la parce je ne retournais pas en arrière). Résultat des courses, j’ai effectué mon premier extra kilomètre de la journée… Et cela ne s’arrêta pas la. J’avais visualisé mon parcours de l’après-midi sur une carte et je savais que je devais prendre le pont pour entrer dans la ville de Fornovo. Je suis arrivé au pont en question en longeant le fleuve par un petit sentier, mais pas moyen de trouver un chemin pour y accéder. J’ai donc continué sur 1 bon km en m’éloignant et puis j’ai décidé d’interroger mon gsm qui m’annonça qu’il fallait faire environ 35km pour arriver dans cette ville que je voyais juste de l’autre côté du pont. J’ai donc décidé de faire demi-tour pour trouver l’accès du pont ce qui n’arriva jamais pour la bonne raison que c’était le pont du chemin de fer☺ (qui n’est pas indiqué sur ma carte) …
Si j’avais continué 200m plus loin une ½ heure plus tôt, j’aurais découvert un panneau indiquant que j’étais toujours sur la bonne voie et qu’un autre pont se trouvait á environ 1,5km. J’avoue que sur le moment je ne souriait pas, d’autant plus que je voyais que j’allais essuyer un bon grain… J’ai pu heureusement trouver un abris de fortune (pas très large, mais assez pour un pèlerin qui doit avoir perdu 7kilo cfr photo) juste au moment ou le ciel commençait à me tomber sur la tête.

resized(1)(192)resized(1)(175)
Une autre averse suivit celle-ci d’une bonne demi-heure mais j’eu le temps de me réfugier dans une trattoria dont la patronne confectionne des tartes aux cerises et aux abricots à damner un saint. Comme la pluie trainait à s’arrêter, j’ai pris un morceau de chaque ☺ . Et comme elle continuait de tomber, le patron a proposé avec insistance de me conduire à destination en voiture ce que j’ai bien sur refusé…
Dernière anecdote de la journée : Quand je suis arrivé dans le petit bled du nom de Sivizzano, je n’avais aucune idée de l’endroit ou dormir. J’ai donc demandé à un gentil monsieur qui me dit qu’il y avait deux solutions, un bed&breakfast ou l’église. Je me suis d’abord dirigé vers le x b&b qui était fermé mais à coté duquel se situait une prairie ou l’on pouvait planter une tente (une pancarte le précisait). J’étais vraiment á deux doigts de déballer la mienne, mais j’ai bien fait de m’abstenir car le gîte de l’église était vraiment sympa (cfr photo)

resized(1)(190)
A bientôt pour de nouvelles aventures…

resized(1)(178)

2 réflexions sur « Jours 83 & 84 Chiaravalle della Colomba – Sivizzano »

  1. Salut Big Mich,
    très belle histoire que celle de ‘ton pont trop loin’ … en plus sur celui là le train y passait encore ! Je te souhaite un magnifique été … aujourd’hui 21 juin c’en est le début, même si çà ne ce voit pas chez nous. Enjoy safely. jeepee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.